Recrutement distanciel : que savoir pour passer de l'entretien physique à l'entretien vidéo ?

Passer de l’entretien physique à l’entretien vidéo est un changement loin d’être anodin quand on a des habitudes bien ancrées.

Un rituel codifié


D’ordinaire, une fois passée l’étape de la préqualification téléphonique, les candidats rencontrent les recruteurs à l’occasion d’un entretien physique. Cette entrevue leur permet de découvrir l’environnement de travail et d’être éventuellement présentés à de futurs collègues.

La rencontre physique est en quelque sorte un “passage obligé” pour les recruteurs avant de poursuivre le processus de recrutement.

Pourtant ces dernières années, et en particulier en ce temps de crise sanitaire, les équipes RH ont changé leurs habitudes et optent de plus en plus pour l’entretien vidéo (différé ou live).

Les entreprises qui embauchent massivement (cabinets de recrutement, grande distribution, etc.) ont été les premières à adopter l’entretien vidéo car elles ont immédiatement perçu le gain de temps que cette solution leur apportait.

Pourtant, de nombreuses entreprises étaient alors encore hésitantes. Elles avaient des craintes d’intégrer un candidat sans l’avoir vu physiquement.

Comment recréer en vidéo les conditions d’un entretien physique ? Avec quoi peut-on remplacer la poignée de main ?

Découvrons comment passer de l'entretien physique à l'entretien vidéo lors d’un recrutement à distance, grâce à des bonnes pratiques à connaître sans plus tarder.

L'émergence d’une solution digitale crédible

Apparu au début des années 2010, l’entretien vidéo différé est rapidement devenu un nouvel enjeu clé pour les entreprises désireuses de réduire leurs coûts de recrutement.

En effet, l’entretien en vidéo différé peut tout à fait remplacer le premier entretien téléphonique, gourmand en temps (environ 4 minutes de visionnage contre 20 minutes de prise de rendez-vous + d’échanges téléphonique)

Qu’est-ce que l’entretien vidéo différé ❔

« L’entretien vidéo différé, se réalise à distance via une webcam ,et à n’importe quel moment. Le candidat répond à une série de questions en vidéo, préalablement définies par l’entreprise. Cette dernière visionne les vidéos et présélectionne les candidats ».

Les bénéfices client :

L’entretien vidéo différé permet d’aider les recruteurs dans la phase de préqualification :

✔️ Meilleure pré-qualification des candidats avant la première prise de contact
✔️ Analyse des attitudes comportementales des candidats (softs skills) et découverte d’une personnalité
✔️ Mesure de motivation (pour des candidats qui vont mettre beaucoup d’efforts dans l'exercice)

L’entretien vidéo différé est un outil SaaS qui ne nécessite l’installation d’aucun logiciel. Il est tout de même nécessaire d’intégrer l’outil dans son écosystème SIRH et notamment l’intégration native à l’ATS pour que ses performances soient exploitées au mieux.

 

Quelles sont les différences avec l’entretien physique ?

👉 Les questions sont préalablement définies, ce qui ne laisse pas de place à l’improvisation ou à            l’échange de banalités, propres aux conversations en direct.
👉 Le candidat peut se préparer et s’entraîner pour se familiariser avec l’outil. Il possède                              également un temps de réflexion (de quelques secondes) avant de répondre entre chaque                      question.
👉 Nul besoin de caler un rendez-vous entre recruteur et candidat. Le candidat enregistre sa                    vidéo selon sa convenance et son emploi du temps (avec toutefois une limite de quelques jours              pour poster sa vidéo)
👉 Format souple qui convient particulièrement aux candidats en poste (l’enregistrement peut se              faire en dehors des horaires de bureau)

 

Les entretiens en visioconférence (vidéo-conférence)

« L’entretien en visioconférence, également appelé entretien à distance, est de plus en plus répandu, en remplacement du premier ou du second entretien téléphonique. A l’aide d’un outil grand public de visioconférence, recruteurs et candidats peuvent échanger en direct. »

Les bénéfices client :

✔️ Les candidats n’ont pas à se déplacer. Cela permet d’organiser beaucoup plus simplement un rendez-vous à distance.
✔️ Analyse des attitudes comportementales des candidats (softs skills) et découverte d’une personnalité
✔️ Interaction plus aisée entre le CV du candidat affiché à l’écran et la fenêtre de visioconférence

 

Quelles sont les différences avec l’entretien physique ?

L’entretien en visioconférence dure généralement moins de temps que l’entretien en physique. En effet, la phase "accueil" et “remerciements de fin” disparaissent et le recruteur se concentre sur quelques questions précises.

étude de cas Colas

 

Les points d’attention

Qu’il s’agisse d’un entretien vidéo différé ou d'un entretien en visioconférence, certains éléments méritent l’attention du recruteur.

🔴 Le non verbal

Le non verbal n’est pas aussi visible en vidéo car l’angle de la caméra coupe en général l’interlocuteur au niveau du buste Le stress éventuel lié à l’entretien souvent manifesté dans la gestuelle des mains ou des jambes est en partie dissimulé.

Il reste toutefois de nombreux éléments à observer ! Si le candidat se gratte, mordille un stylo ou boit fréquemment de petites gorgées d’eau, il y a tout à parier qu’il se trouve dans une situation de stress !

.

🔴 Les perturbations de connexion

Une fois qu’un candidat est arrivé sur le lieu du rendez-vous physique, l’entretien peut se tenir. Ce n’est pas le cas pour les rendez-vous virtuels. Parfois, une mauvaise connexion Internet peut empêcher l’entretien de se dérouler correctement.

Recruteur comme candidat doivent s’assurer en amont de l’entretien du bon fonctionnement de leur matériel et de leur connexion grâce à des tests.

.

🔴 La présentation

Lors de l’entretien physique, il est attendu des candidats de venir en tenue professionnelle. En revanche, les règles de bienséances doivent être assouplies lorsque la rencontre se fait virtuellement. La tenue ainsi que l’environnement dans lequel se trouve la candidat lors de l’entretien vidéo sont de bons indicateurs du degré de préparation du candidat, mais ne devraient pas être jugés avec la même rigueur que lors de l’entretien physique.

Si un candidat est très à l’aise, sur son canapé, en tee-shirt (alors qu’il n’aurait pas fait ça en entretien physique), prend-il vraiment au sérieux votre opportunité ? Cela peut être éventuellement révélateur de softs skills non détectables lors de l’entretien physique.

 

L’accompagnement au changement

Les entretiens vidéos différés peuvent non seulement remplacer l’entretien téléphonique, mais également l’entretien physique. Pour amorcer ce changement, il est utile de préparer en équipe une série de questions en adéquation avec le poste en amont.

La formation à l’outil d’entretien vidéo différé est menée ensuite par une équipe de Customer Success Managers dédiés, disponibles et à l’écoute.

 

Un succès grandissant

Les extraordinaires avancées technologiques, les confinements et la nécessité de réduire les coûts de recrutement ont permis d’imposer l’entretien vidéo comme une alternative crédible à l’entretien physique.

Aussi, les entreprises françaises n’hésitent plus désormais à proposer des postes en télétravail. L’entretien vidéo permet de toucher des candidats au-delà du périmètre habituel, qui pourront exercer par la suite leur métier à distance.

New call-to-action

L’entretien vidéo a encore de belles années devant lui !