<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1016474&amp;fmt=gif">
Sarah Mouton
De Sarah Mouton le février 23, 2021

3 façons dont l’entretien vidéo différé booste votre ROI

L'entretien vidéo différé est un outil de pré-selection des candidats très innovant et très apprécié des candidats, mais saviez-vous aussi qu'il pouvait être aussi très rentable ?  🤑

 

Plus de candidats = plus de critères

Recevoir un grand nombre de candidatures pour un poste est une bonne nouvelle. A première vue du moins.

En réalité cela peut devenir un casse-tête de trier les CV. Passé un certain nombre de candidatures, sélectionner les CV par niveau d’études ou années d’expérience ne suffit plus.

Il faut affiner encore les critères pour se limiter à une dizaine de candidats à relancer.

Le long processus de pré-qualification

Les recruteurs passent ensuite des heures à plannifier (et replannifier) des rendez-vous téléphoniques à des créneaux qui conviennent aux candidats pour ensuite poser (et reposer) les mêmes questions.

Ce procédé n’est pas très gratifiant pour les recruteurs car ils ont souvent l’impression de perdre leur temps. C’est un fait : la majorité des candidats auxquels ils vont parler ne conviennent pas pour le poste.

L'entretien vidéo différé : le choix de l’efficacité

Avec l’entretien vidéo différé, les candidats reçoivent par un email un lien qui les emmène vers une plateforme sur laquelle ils peuvent enregistrer une courte vidéo en répondant à des questions préalablement définies par les recruteurs.

Ils pourront réaliser cette vidéo chez eux, au moment qui leur convient.

Les bénéfices pour les recruteurs

Les recruteurs gagnent beaucoup de temps avec l’entretien vidéo différé :

- plus besoin d’organiser de rendez-vous téléphonique ;

- visionnage d’une vidéo courte de 3 ou 4 minutes maximum contre 15-20 minutes pour l’entretien téléphonique ;

- plus de perte de temps avec des candidats qui ne répondent pas / ne sont pas présents au rendez-vous ;

- les questions sont prédéfinies (et pré-enregistrées), ce qui évite aux recruteurs de devoir poser les mêmes questions à répétition.

Ainsi, en optant pour l’entretien vidéo différé dans la phase préliminaire du processus de recrutement, on passe moins de temps à étudier les candidatures non qualifiées.

1. Vous identifiez le candidat le plus qualifié, peu importe où il se trouve

Votre entreprise souhaite embaucher la meilleure personne pour le poste. Il arrive cependant parfois que c'est quelqu'un qui vit en dehors de votre ville - ou même de votre pays.

Il est possible dans ce cas d’envisager de lui offrir le poste en télétravail, ou bien le candidat décidera de lui-même de déménager s’il est embauché.

Peu importe la solution trouvée, les entretiens vidéo préenregistrés permettent aux recruteurs de surmonter les défis liés à l'interview de personnes situées dans différentes zones géographiques.

En phase de pré-qualification, Il n’est pas nécessaire que le recruteur et le candidat se retrouvent physiquement ensemble dans la même pièce.

De plus, l’entretien vidéo différé dispense aux candidats éloignés des temps et des frais de déplacement inutiles, qui pourraient parfois inciter certains à abandonner le processus.

2. Vous collaborez facilement avec l’équipe managériale

Une plate-forme d'entretien vidéo dédiée au recrutement permet une meilleure collaboration entre tous les intervenants impliqués dans le processus.

Pour réduire la longueur du processus de recrutement pour les candidats, restreindre le nombre d’interlocuteurs et diminuer le temps passé dans l’étude des candidatures pour les managers, les vidéos préenregistrées peuvent être partagées à tous dans l’organisation.

Plus besoin alors d’organiser des entretiens téléphoniques selon les disponibilités de chaque intervenant.

De cette façon, les recruteurs peuvent collecter les avis des autres et réaliser une évaluation plus complète et plus rapide des candidats. Aussi, tous les intervenants partent de la même base (la vidéo reçue) pour évaluer le candidat : cela facilite encore l’analyse.

New call-to-action

Avec les entretiens en face à face, les recruteurs ne peuvent pas exprimer leur opinion avant la fin de l'entrevue. Lorsque le candidat est parti, alors seulement ils vont pouvoir échanger. La difficulté est qu’ils sont obligés de faire appel à leur mémoire pour passer en revue l’entretien, ce qui peut engendrer des désaccords. A l’inverse les interviews vidéo peuvent être revus, éliminant toute ambiguïté.

Souvent par manque de temps, toutes les personnes concernées ne pourront finalement pas interviewer le candidat.

Mais au lieu d’intervenir dans la phase avancée du recrutement avec peu d’informations, elles pourront visionner la vidéo du candidat pour se faire une idée rapidement et pouvoir mieux préparer leurs questions quand sera venu le temps de faire l’entretien final en personne.

3. Vous rendez les entretiens physiques l’exception, et plus la règle

Les entretiens vidéo différés sont très efficaces pour éliminer rapidement les candidats qui ne correspondent pas aux besoins du poste. Une fois cette phase d’écrémage effectuée, les recruteurs savent que les candidats qu’ils vont rencontrer physiquement ont chacun le potentiel pour devenir leur futur collaborateur.

En effet, les personnes qui arrivent pour un entretien en personne ont déjà été sélectionnées et identifiées comme les candidats les plus prometteurs.

En intégrant l'entretien vidéo différé dans votre processus de recrutement, vous pouvez économiser du temps, de l'argent et vous affranchir de tâches répétitives peu gratifiantes. Le tout en recrutant les meilleurs candidats.

New call-to-action

Alors sautez le pas !

 

 

Publié par Sarah Mouton février 23, 2021
Sarah Mouton