<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1016474&amp;fmt=gif">
De CleverConnect, le 20 avril 2022

Entre complexité et épuisement, quelles perspectives pour le quotidien des RH en 2022 ?

Les Editions Tissot et Payfit ont partagé pour la 5ᵉ année le baromètre du quotidien des RH en France. Une édition très attendue sur fond de ralentissement de crise sanitaire et de Grande Démission. En 2022, ce sont 713 professionnels des RH qui ont répondu et partagé leur quotidien, leurs envies et leurs doutes. CleverConnect, partenaire des Ressources Humaines, avait envie de revenir sur les ressentis des RH et les défis qui les attendent cette année encore.

N'est pas RH qui veut

On devient d'abord RH par choix et par conviction. À 71%, la dimension humaine et sociale l'emporte comme source de motivation à exercer cette fonction. La dimension administrative et opérationnelle du métier fait beaucoup moins rêver les répondants. C'est parce qu'ils veulent accompagner les salariés (45%), faire évoluer la culture d'entreprise (42%) et apporter du bien-être aux salariés (38%) que les RH exercent leur métier au quotidien.

La crise a fragilisé la fonction

La crise sanitaire, les nombreux confinements, les bouleversements administratifs ont laissé des traces au niveau du moral des collaborateurs, y compris des RH. En effet, même si ce métier s'exerce avant tout par passion et conviction, aujourd'hui, la profession des RH est fatiguée. Une grande proportion de professionnels RH se dit épuisée (82%), frustrée (76%) voire isolée (70%). Depuis 2020, les équipes RH sont sur tous les fronts : recrutement, fidélisation, formation, accompagnement des équipes. Elles sont sur-sollicitées et 65% des responsables RH déclarent manquer de temps et de ressources.

Un quotidien qui se complexifie

Le métier est de plus en plus complexe. Tous les RH le disent. D'ailleurs, ils sont 7 sur 10 à attribuer une note complexité supérieure ou égale à 7 (sur 10). Au manque de temps et de ressources s'ajoutent des difficultés à suivre et à appliquer les évolutions réglementaires. Avec la crise sanitaire, le recours massif au télétravail, les ajustements administratifs et les suivis d'arrêt maladie, les professionnels des RH ont du mal à suivre.

etude-quotidien-rh-1

Des besoins pragmatiques

Ce que les RH demandent en priorité ? Du temps pour travailler sur des sujets qui intéressent réellement les collaborateurs et non pas sur des tâches administratives chronographes, à faible valeur ajoutée. Sont notamment cités comme sujets de fond :

  • la qualité de vie au travail ;
  • la formation ;
  • la gestion des carrières et des compétences.


On l'aura compris, la priorité absolue est relative à la simplification du suivi des évolutions règlementaires (45%) qui permettrait de garantir la conformité juridique des décisions et des écrits (58%). En parallèle, la simplification des processus RH et l'allègement des tâches de saisie fait aussi partie des souhaits (42%).

L'enjeu du bien-être des salariés

La pandémie a mis un coup de projecteur sur l'importance à donner au bien-être des salariés avec différents enjeux : prévention des risques psychosociaux, santé physique et mentale. Les entreprises ont pris conscience que le salaire n'était plus le seul et unique levier pour retenir et fidéliser des talents en entreprise. L'évolution des missions des RH témoigne de cette transition. Les professionnels des RH pensent que les attentes des salariés se concentrent autour de 3 pôles :
un cadre de vie professionnel sain (77%),
des formations pour les aider à monter en compétences (64%),
et enfin, un salaire cohérent et attractif (49%).

Digitaliser pour sauver les RH ?

Effet "bénéfique" de la crise sanitaire : la démocratisation du télétravail et des modes de travail hybrides amenant les RH à davantage de digitalisation. Aujourd'hui, plus de 8 RH sur 10 utilisent des solutions digitales dans le cadre de leur fonction. Ces outils servent l'objectif de gagner du temps et en efficacité (91%). Le côté accessibilité depuis n'importe quel support / lieu est aussi un atout pour presque 70% des répondants.
etude-quotidien-rh-4
La digitalisation apparaît comme une solution incontournable pour plusieurs sujets dont :

  • La paie (82% des RH sont équipés d'un outil)
  • La gestion des absences
  • Le stockage des infos collaborateurs
  • La génération de documents
  • Les procédures RH

En revanche, quelques freins persistent pour un déploiement plus massif de solutions digitales. Dans le top 3 sont cités :

  • Le prix (64%)
  • La sécurité des données (41%)
  • La réticence au changement d'outil (39%)

Quelles sont les perspectives pour 2022 ?

Presque 100% des RH pensent recevoir le même niveau de sollicitation en 2022 qu'en 2021. En tête des points de contact : les salariés (84% des sollicitations), la direction (76%) et les managers (75%). Si en 2021, la majorité des sollicitations relevaient de la gestion des exceptions liées à la situation sanitaire (pass, arrêts maladie, isolement des cas contacts…), les RH pensent qu'en 2022, c'est le recrutement qui deviendra LE sujet phare (70%). À côté de lui, la fidélisation des talents (56%) et la revalorisation des salaires (47%).

etude-quotidien-rh-2

Le recrutement est un sujet sensible depuis plusieurs années et la crise a accentué certaines difficultés : pénurie et tension sur le marché de l'emploi, exigences des candidats à la hausse, vague de démissions, montée en puissance de l'entrepreneuriat, remise en question des professionnels des RH. C'est dans ce contexte particulier que l'entreprise doit, plus que jamais, travailler sa marque employeur, mais aussi ses actions de Qualité de Vie au Travail (QVT) et de Care Collaborateur.

RH un jour, RH toujours ?

La complexification du métier et l'épuisement professionnel se font sentir sur la durée. En effet, seulement 66% des RH affirment vouloir exercer le même métier dans 10 ans. Ils étaient 72% en 2018 ! Parmi les raisons qui poussent les RH à envisager un changement de carrière :

  • un métier de plus en plus dur (37%)
  • un métier qui ne correspond plus aux aspirations (25%)

     

etude-quotidien-rh-3Pour autant, s'ils devaient tout recommencer de zéro, 77% des RH choisiraient toujours ce métier qui leur a apporté des expériences positives.

 

Rédigé par CleverConnect, 20 avril 2022