<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1016474&amp;fmt=gif">
Sarah Mouton
De Sarah Mouton, le 28 octobre 2021

Les effets du travail à distance sur le fonctionnement des ESN

Le recours au télétravail a connu un coup d’accélérateur avec la crise sanitaire, et les candidats en redemandent ! Ils sont 69% à penser qu'il s'agit d'un critère important dans le choix d'une entreprise.

Cette pratique, particulièrement plébiscitée dans les métiers du numérique, se poursuit alors que les restrictions sanitaires se lèvent. Le travail hybride s’installe dans les habitudes des entreprises, notamment les ESN (Entreprises de Services du Numérique).

Comment les ESN gèrent à présent la démocratisation du télétravail ? Quels en sont les effets sur la gestion des ressources humaines ? Zoom sur les nouvelles pratiques du travail à distance en ESN.

Quand la transformation numérique devient une nécessité

Les entreprises ayant pris du retard dans leur transformation numérique, ont soudainement dû en faire une priorité pour ne pas écorner leur productivité. Une aubaine pour les ESN, vers lesquelles elles se sont tournées pour digitaliser leurs services.

Outil d’attraction et source de profit

Le travail à distance a plusieurs effets positifs sur le recrutement en ESN.

1. Un pool de candidats élargi

Avec le télétravail, les entreprises n’hésitent plus à élargir le champ géographique de leurs recherches de talents. Puisque les collaborateurs des ESN peuvent travailler à distance pour les clients, leur localisation n’est plus un critère central.

« Ce qui va révolutionner le recrutement, c’est de ne plus se limiter à chercher des ressources locales pour un projet client. Maintenant on peut se concentrer sur la chasse de la bonne ressource ; peu importe si elle se trouve à Paris ou à Düsseldorf. »

Emmanuel Legros, Capgemini

Ce changement a deux conséquences majeures pour les ESN :

    • Un pool de candidats élargi, qui permet d’accéder à davantage de profils et à des compétences plus adéquates.
    • La possibilité de décrocher des contrats clients potentiellement à n’importe quel endroit.

Grâce à cette nouvelle flexibilité, les ESN peuvent s’appuyer davantage sur les ressources internes pour se développer. Cela leur permet de réduire les coûts et d’accroître les marges opérationnelles en période de sortie de crise. 

2. Inclusion : une meilleure égalité des chances 

La diversité est un enjeu qui prend de l’ampleur en entreprise. Avec l’essor du recrutement à distance l’inclusion est facilitée.

  • Une plus grande diversité de profils

Avec l’adoption du recrutement 100 % virtuel, les candidats loin de l’emploi, victimes de discrimination ou souffrant d'un handicap physique ont bénéficié de nouvelles opportunités.

Le recrutement à distance supprime en effet certaines barrières et certains biais cognitifs qui peuvent survenir lors d’un entretien en face à face.

  • Une réduction des inégalités géographiques et financières

Le recrutement à distance ne nécessite plus un investissement de la part des candidats (en temps et en argent) pour se rendre à un entretien d’embauche.

Auparavant, un candidat vivant à la campagne devait d’ordinaire se déplacer en ville. Avec l’entretien à distance, il peut assister à son rendez-vous par téléphone ou vidéo (en live ou différé), depuis son domicile.

De plus, ces entretiens virtuels durent généralement entre 15 minutes à une heure. Puisqu’aucun déplacement n’est requis, le candidat n’a alors pas besoin de poser une demi-journée s’il se trouve en poste. 

teletravail-du-nice-to-have-au-must-have

En moins d'un an, le télétravail est devenu un prérequis pour un bon nombre de salariés français.

3. Un processus de recrutement optimisé

Les recruteurs d’ESN qui ont des difficultés pour attirer des profils pénuriques savent que le temps joue contre eux.

Grâce au recrutement à distance, ils peuvent agir significativement sur le Time-to-hire et donc réduire le ghosting de candidats.

    • Les entretiens d’embauches deviennent beaucoup moins contraignants et compliqués à planifier et à gérer 
    • Les tests techniques, ou les tests de culture fit peuvent s’organiser et se faire à distance 
    • Certaines étapes peuvent être supprimées en utilisant des outils collaboratifs comme l’entretien vidéo différé (le candidat enregistre une seule fois une vidéo qui peut être vue par un grand nombre de personnes)

Des missions plus enrichissantes pour les consultants

Le télétravail impacte les missions et les conditions de travail des consultants embauchés en ESN.

1. Des projets menés sans interruption

Le télétravail facilite la production en continu. Pour assurer un travail ininterrompu, l’ESN peut en effet profiter d’une équipe distribuée sur plusieurs continents. Ainsi, les consultants se relayent sur les différents fuseaux horaires, s’assurant que les projets avancent au pas de course.

Cette opportunité offerte par le télétravail est extrêmement intéressante pour des projets clients ambitieux, avec des délais d‘exécution serrés à respecter.

2. Une amélioration du taux d’activité des consultants

Auparavant, les consultants étaient régulièrement en attente entre deux contrats. Ces périodes d’intermissions pouvaient s’étendre de quelques semaines à plusieurs mois, représentant un manque à gagner pour l’ESN et souvent source de démotivation pour le consultant.

Mais aujourd’hui, la situation a changé. Le télétravail limite les inter-contrats, évitant ainsi ces périodes de battements non productives. Un consultant peut désormais plus rapidement être affecté à une nouvelle mission, sans considération de sa localisation.

3. Des conditions de travail améliorées

Les missions effectuées par un consultant peuvent se dérouler sur des sites éloignés (voire très éloignés) de son domicile. En intégrant une ESN, le consultant ne sait pas à l’avance auprès de quel client il sera amené à travailler.

Le travail à distance permet d’éviter de nombreuses heures de transport pour le consultant. Il peut appréhender avec plus sérénité chaque nouvelle mission, qui pourra être réalisée, au moins partiellement, à distance.

Les obstacles à la généralisation du télétravail

Il convient tout de même de souligner que le télétravail a aussi quelques revers pour les entreprises de services du numérique.

1. Le turnover

Les candidats embauchés et intégrés à distance n’ont pour la plupart jamais rencontré leurs managers. Par conséquent, ils ont souvent du mal à ressentir un attachement particulier à l’entreprise. Une récente étude Gartner a montré que 32% des nouveaux collaborateurs se sentent déconnectés de leur entreprise.

Résultat ? Ils ont plus de risques de quitter leurs fonctions. 

Les ruptures de périodes d’essai à l’initiative du salarié et la défection de candidats ayant accepté une offre explosent depuis 2020, et ceci est particulièrement vrai pour les 30 - 45 ans dont les démissions, ou renoncements, ont augmenté de 20%.

2. Le manque d’homogénéité dans les méthodes de travail

Malgré un socle commun de formation, les consultants peuvent avoir plus de difficultés à travailler ensemble à distance. De plus, si leurs approches sont très différentes, cela risque de désarçonner les clients qui deviennent contraints de s’adapter aux différentes méthodes de travail de chaque consultant.

les-effets-du-teletravail-sur-l-engagement-des-salaries

3. La dégradation du bien-être et de la santé mentale

Le télétravail peut altérer le bien-être et la santé mentale des salariés en agissant sur la motivation, la performance et la séparation des sphères professionnelles et personnelles. 

4. L’intégration des jeunes diplômés 

L’intégration des jeunes diplômés se fait plus difficilement à distance. Lorsqu’il s’agit d’une première expérience, les consultants ont en effet besoin d’être davantage accompagnés sur de nombreux aspects (priorisation, productivité, motivation, gestion clientèle, etc.).

Pour les ESN habituées à embaucher un grand nombre d’alternants et de jeunes diplômés qu’elles forment à l’interne, les méthodes doivent être repensées.

5. La sécurisation des données sensibles à distance

La sécurisation des données informatiques requiert une attention particulière des ESN.

La majorité d’entre elles possèdent un système sécurisé dans le cloud ou sur des serveurs dans leurs locaux. Mais lorsque les consultants travaillent à distance, la sécurité des données doit être assurée sur tout le matériel informatique et dans les stratégies de contrôle, de sauvegarde ou de stockage.

La diffusion du télétravail et du travail hybride semble bénéfique pour les ESN, qui peuvent offrir plus de flexibilité à leurs clients et leurs consultants. 

En mettant en place des solutions sur mesure, elles pourront éviter certains écueils liés à ces nouveaux modes de travail.

New call-to-action

Rédigé par Sarah Mouton, 28 octobre 2021
Sarah Mouton