<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1016474&amp;fmt=gif">
Mathilde Brosset
De Mathilde Brosset, le 08 novembre 2021

La diversité en entreprise peut-elle être source de profit ?

Les entreprises sont exhortées à se reposer sur des personnalités diverses et mixtes pour constituer leurs équipes.
Plébiscitées par les clients et les collaborateurs, ces initiatives seraient aussi bonnes pour le business !
La diversité et l’inclusion sont des leviers importants pour améliorer les performances et générer du profit durablement. Voici les 5 façons dont la diversité et l’inclusion sont sources de profit.

Un laboratoire de progrès social

La notion de « diversité » est née dans les années 1990 aux Etats-Unis, à la suite des politiques d’« Affirmative Action » mises en place pour rétablir une certaine justice sociale. Bien qu’intéressants, ces dispositifs de discriminations positives ont un effet limité.

Le Management de la diversité en entreprise est alors apparu comme une solution beaucoup plus facilement actionnable. L’objectif ? Les entreprises bâtissent un environnement accueillant pour tout type de population, peu importe leur :

-          Genre
-          Orientation sexuelle
-          Religion
-          Origines géographiques
-          Origines sociales
-          Âge
-          Handicap

En France, le cadre réglementaire prévoit aujourd’hui des mesures contraignantes concernant les travailleurs handicapés (les entreprises de < 20 salariés doivent employer au moins 6% de personnes handicapées sous peine de payer une contribution annuelle à l’Agefiph) et des mesures incitatives concernant l’égalité hommes-femmes en utilisant le name & shame.

Mettre en place une politique ambitieuse de diversité et d’inclusion peut aussi être générateur de profit, à court et à long terme. Regardons cela de plus près.

Le retour sur investissement de la diversité en entreprise : la preuve par le chiffre

1. Des performances globales boostées

Une longue enquête de McKinsey prouve qu’une équipe plus inclusive produit des performances financières plus importantes qu’une équipe uniforme (enquête réalisée dans 15 pays parmi plus de 1000 entreprises).

Le cabinet de conseil a pu observer sur une durée de 5 ans que les équipes les plus diverses ethniquement performent globalement 34% mieux que les équipes les moins diverses. Les équipes les plus mixtes (hommes-femmes) réussissent 20% mieux que les équipes non mixtes.

2. De meilleures performances individuelles

Une étude de Great Place to Work sur la culture d’entreprise a montré que lorsque les collaborateurs estiment être traités de façon équitable, ils auront :

  • 9,8 fois plus envie d’aller travailler
  • 6,3 fois plus de fierté de ce qu’ils font
  • 5,4 fois plus envie de rester longtemps dans l'entreprise


    3. Une meilleure compréhension des besoins clients

Une entreprise qui souhaite créer un produit ou un service s’adressant au plus grand nombre a besoin de s’appuyer sur une équipe dirigeante et des collaborateurs à l’image de la diversité de la population visée.

Si votre entreprise est présente sur plusieurs continents, dans différentes cultures et langues, avoir au sein de vos équipes des personnes issues de l’une de ses communautés est un atout inestimable pour mieux définir vos Personas.

Une étude du Harvard Business Review a prouvé que si un seul membre de l’équipe a des points communs avec le client visé, l’équipe entière pourra mieux comprendre l’utilisateur final. Une équipe qui comporte un membre qui a les mêmes origines ethniques que le client a 152% de chances supplémentaires de le comprendre.

4. De l’émulation à l’innovation

Une enquête menée par Deloitte a démontré que la diversité et l’inclusion boostent l’innovation à plus de 20%

Les collaborateurs provenant d’horizons différents contribuent  aux projets de l’entreprise avec différentes perspectives et cela peut générer plus d’innovation. De plus, leurs connaissances d’autres cultures permet d’être plus pertinents dans les marchés régionaux ou internationaux. 

5. Un turnover réduit

Les entreprises ne sont pas toujours conscientes que leurs pratiques RH font fuir certains collaborateurs. Pourtant, si les collaborateurs ressentent que leurs idées ou leur contribution ne sont pas valorisées ou prises au sérieux, ils s’en iront, parfois au bout de quelques mois.

 Une étude Harris a montré que dans le secteur de la Tech aux Etats-Unis, la raison principale qui pousse les salariés à quitter leur poste est le sentiment d’être traité de façon injuste (38%). Cette motivation dépasse l’envie de saisir une nouvelle opportunité d’emploi ailleurs. 

New call-to-action

 

Rédigé par Mathilde Brosset, 08 novembre 2021
Mathilde Brosset