<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1016474&amp;fmt=gif">
Sarah Mouton
De Sarah Mouton, le 13 janvier 2022

Baromètre de la recherche d’emploi: ce qui a changé depuis la pandémie

En 2021, 71% des candidats disent avoir déjà été déçus au moins une fois par une expérience de recrutement. 😥

Deux ans qui ont tout changé... ou presque 

Nous avons réalisé en février 2020 un baromètre pour connaître les habitudes des candidats dans leur recherche d’emploi ( leurs comportements en ligne, leurs canaux privilégiés, leurs freins à la recherche, etc.).

Presque deux ans après le début de la pandémie, nous voulions analyser ce qui avait changé pour les candidats. Leurs critères ont-ils évolué ? Rencontrent-ils plus de difficultés ? Enquête 🔎

Mais où sont passés les candidats ? 

Les chiffres de l’emploi atteignent des sommets depuis la rentrée, avec une forte poussée des recrutements durables (CDI). 840.000 embauches ont été réalisées rien qu’en septembre 2021.

Ce rattrapage inespéré est toutefois en demi-teinte car il semble que les candidats ne sont pas toujours en rendez-vous, particulièrement dans les secteurs de la restauration, l’informatique ou le BTP

Le digital en tête

Les sites emploi sont toujours la référence pour les candidats qui cherchent activement un emploi (88%). Le réseau personnel ou professionnel est également plébiscité par les candidats (31%), ainsi que les réseaux sociaux (35%) et surtout les pages carrières des sites des entreprises qui recrutent (44%). 

Qu'est-ce qui a changé depuis la pandémie ? Les candidats semblent se détourner des cabinets de recrutement. Ils étaient 49% à s’adresser à un cabinet pour trouver leur prochain poste en 2020. Ils ne sont plus que 38% en 2021. 

D’un autre côté, le conseiller Pôle Emploi semble avoir retrouvé les faveurs des candidats. Ils sont 34% à faire confiance à leur conseiller pour trouver un emploi, alors qu’ils étaient 28% en 2020. 

Quelle(s) méthode(s) privilégiez-vous pour votre recherche d’emploi

Des enjeux de sélection inchangés

Les 3 premiers critères de sélection restent pour les candidats :

  • la localisation
  • le contenu des missions
  • le salaire 

Après 3 confinements entre 2020 et 2021 et le télétravail généralisé, les candidats sont plus réticents à parcourir de longs trajets pour rejoindre une entreprise. L’emplacement de l’entreprise est devenu un critère encore plus important entre 2020 et 2021, passant de 46% à 60% !

Quels sont les critères principaux qui vont vous pousser à postuler à une offre _ (janv. 2022)

Budget et temps de transport : les candidats deviennent plus exigeants 

Les personnes interrogées en janvier 2020 ont répondu dans 22% des cas que le budget carburant représentait une part négligeable de leur budget. Ils ne sont que 15% à le constater en 2021. 

L’augmentation des prix des carburants pourrait avoir un impact sur ces résultats. En 2021, ils sont 17% à penser que leur budget transport représente une part importante de leur budget global. 

Dans votre dernier poste ou votre poste actuel, quelle part de votre budget total le budget transport représente-t-il _

À la question “Combien de temps de transport êtes-vous prêt à accepter chaque jour (aller-retour) ?”, les candidats répondent à 28%moins de 30 minutes” en 2021 quand ils étaient seulement 22% en 2020. 

Ils ne sont désormais plus que 13% à être prêts à faire des trajets de 1h à 1h30 par jour quand ils étaient 18% en 2020. 

Combien de temps de transport êtes-vous prêt à accepter chaque jour (aller-retour) _

Time-to-hire : encore des efforts à faire

En 2020, 34% des candidats pensaient qu'au-delà de 1 à 2 semaines un processus de recrutement devient trop long. Ils sont 38% de candidats en 2021 à le penser. 

Après 3 semaines, 62% des candidats pensent en 2021 que la durée du processus est trop longue. 

Cet enjeu est stratégique pour les entreprises, surtout dans un contexte de pénurie de candidats où les entreprises les plus réactives peuvent faire des propositions d’embauche avant les autres. 

À partir de quelle durée jugerez-vous  le processus de recrutement trop long _

Le manque de communication est toujours le premier motif de déception des candidats 

En 2021, 71% des personnes interrogées disaient avoir déjà été déçues au moins une fois par une expérience candidat

Le passage d’un processus de recrutement hybride à 100% digital en 2020 s’est fait de façon soudaine. Parfois au détriment de l’expérience candidat ? 

Pourcentage des candidats disant avoir déjà été déçus par une expérience de recrutementParmi les raisons invoquées par les candidats, l'absence de réponse à leur candidature demeure toujours le problème principal. Mais les candidats se disent aussi victimes de discrimination dans 25% des cas en 2021. Ils étaient 19% à le penser en 2020. 

Quelles ont été les raisons de votre déception _ (janv. 2022)Résultat ? 64% des candidats indiquent qu’ils ne postuleront plus auprès d’une entreprise qui n’aura pas traité correctement leur candidature. 

Pourcentage des candidats ne souhaitant plus postuler pour une entreprise après une expérience décevante de recrutement. (1)

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Nous avons demandé aux candidats dans quelle ville ils souhaitaient déménager s’ils avaient le choix. Ils ont répondu en premier lieu Paris. Peut-être parce que la capitale et sa région continuent de concentrer les emplois (23% du total national) ? 

Si vous pouviez quitter votre région actuelle, laquelle de ces villes vous attirerait le plus pour vous installer et trouver une emploi _

Cette récente étude a été réalisée sur un panel de 1313 personnes inscrites sur la plateforme meteojob et représentatives de la population française. 

New call-to-action

Rédigé par Sarah Mouton, 13 janvier 2022
Sarah Mouton