<img height="1" width="1" style="display:none;" alt="" src="https://px.ads.linkedin.com/collect/?pid=1016474&amp;fmt=gif">
Mathilde Brosset
De Mathilde Brosset, le 11 janvier 2022

6 astuces pour améliorer le taux d’acceptation de vos offres

On estime qu’un bon taux d’acceptation se situe autour de 85 % - l’idéal étant bien sûr d’atteindre un score parfait, avec 100 % d’offres acceptées !

visuel-taux-acceptation-1.1Vous êtes loin du compte ? 

Quand vous pensez tenir le mouton à 5 à cinq pattes, trop souvent il vous file entre les doigts ( = il refuse votre offre) ! 😲 

Et ce n’est pas un cas isolé…

À chaque offre déclinée, vous êtes obligé de faire une proposition à un autre candidat retenu en second choix ou bien de recommencer le processus de qualification du début.

Pourquoi la mesure du taux d’acceptation des offres est-elle si importante ?

visuel-taux-acceptation-2.2Désignant le ratio entre le nombre d’offres acceptées et le nombre d’offres émises, ce taux est un indicateur de performance qui témoigne de l’adéquation entre les exigences du poste et les attentes des candidats (missions, rémunération, valeurs, avantages, conditions de travail, etc.).

Comment améliorer son taux d'acceptation d'offres ?

La guerre des talents qui fait rage actuellement peut entamer vos résultats mais à partir de  40 % de taux d’acceptation, on peut raisonnablement en conclure que votre processus de recrutement et /ou votre système de présélection des candidats ont de sérieuses lacunes...

Misez sur l’expérience candidat

Comme l’explique Aurélien Drieu, Team Lead Talent Acquisition lors du webinar réalisé en partenariat avec Qonto, une meilleure acceptation des offres passe par une bonne expérience candidat. L’augmentation du taux d’acceptation peut aller jusqu’à 28% grâce à elle !

Les bonnes pratiques à adopter

1. Transparence du process : 60% des candidats aimeraient avoir une meilleure visibilité sur le processus de recrutement et l’état de leur candidature.

-          Donnez des informations sur la fourchette de salaire que vous pouvez proposer.

-          Exposez les différentes étapes et la durée du processus

-          Informez les candidats sur la nature et la longueur des tests à soumettre

✨ Cette visibilité incitera davantage le candidat à se montrer patient et augmentera les chances qu’il accepte votre offre.

2. Rapidité du processus : au-delà de 3 semaines, les candidats estiment qu'un processus de recrutement est trop long. C’est ce qu’a révélé le baromètre Meteojob de janvier 2020. Pour les postes managériaux, 1/2 des candidats déclarent avoir déjà abandonné un processus trop long (plus d’un mois).

La durée tolérée dépend bien sûr du type de poste, mais de manière générale il est préférable de ne pas dépasser 3 semaines pour tout le processus.

Chez Qonto par exemple, avec une durée moyenne de processus de recrutement de 15 à 20 jours, l’entreprise est en mesure d’atteindre des taux d’acceptation d’offres de 85%.

3. Qualité plutôt que quantité des candidats : en privilégiant la qualité, vous apporterez une meilleure attention aux candidats sélectionnés, tout au long du processus, avec notamment une communication plus rapide et personnalisée.

-          À la suite de chaque étape, n'hésitez pas à prendre le temps de récolter les impressions et sentiments du candidat.

4. Interactions avec la future équipe et le manager : impliquer les collaborateurs avec lesquels le candidat interagira s’il rejoint l’entreprise aide à créer des liens.

✨ Ces échanges permettent au postulant de se projeter, et donc d’être plus susceptible d’accepter votre offre.

Valorisez votre marque employeur

D’après une récente étude Glassdoor, 50 % des candidats refuseraient une offre d’une entreprise ayant mauvaise réputation, quel que soit le salaire proposé. À l’inverse, 92 % des personnes interrogées seraient prêtes à changer de poste pour rejoindre une entreprise ayant une bonne marque employeur.

Ce double constat montre le poids de la marque employeur et son impact sur le taux d’acceptation des offres.

Les bonnes pratiques à adopter

5. Mise en valeur de la culture d'entreprise : profitez de votre site carrière pour mettre en avant l'ambiance de travail ou les parcours des collaborateurs de votre entreprise.

-          Photos, vidéos témoignages, visite virtuelle des locaux, etc.

-          Description des piliers de votre Employee Value Proposition

6. Mise en avant des avantages à rejoindre l'entreprise : Affichez tous les avantages que vous pouvez offrir aux candidats (réductions, équipement des bureaux, participations, primes, etc.). Tous ces éléments positifs contribueront à leur donner envie de rejoindre votre entreprise.

Faites preuve d’agilité

Pensez à demander au candidat s'il est impliqué dans d’autres processus de recrutement. Si c’est le cas, et si le process est déjà bien avancé, proposez alors des délais encore plus courts pour ne pas le perdre ! En voyant les efforts que vous déployez, le candidat ne pourra qu’être impressionné et verra très favorablement votre offre.

New call-to-action

En mettant le recrutement au cœur de votre stratégie de croissance, tous les collaborateurs sont mobilisés pour donner une priorité élevée aux candidats et leur faire vivre une expérience candidat qu’ils voudront transformer en expérience collaborateur ! 

Rédigé par Mathilde Brosset, 11 janvier 2022
Mathilde Brosset